La jalousie, un fléau qui vient titiller beaucoup d’entre nous sans nous demander notre avis. Que ce soit un pincement fugitif qui disparaît rapidement à un état incontrôlable qui nous fait perdre la maîtrise de nous-même, le spectre de la jalousie contient toute une palette d’états plus ou moins néfastes dont on se passerait bien. Apprendre à gérer sa jalousie nécessite souvent un travail en profondeur sur l’estime de soi, et ces quelques clés vous permettront d’entamer le processus.

jalousie

La jalousie et ses fondations

Cette émotion complexe témoigne d’un conflit interne et s’étend à toutes les formes relationnelles (amical, fraternel, amoureux). Le problème de cette émotion est aussi sa tendance à être masquée, il peut être difficile d’annoncer à son amie qu’on jalouse son annonce de grossesse, car on n’arrive pas à tomber enceinte par exemple. Socialement peu acceptée, on aura donc tendance à la refouler tout au fond de nous et à s’emplir d’amertume. On peut aussi se la masquer à nous même parce qu’on n’assume pas un de nos désirs.

La jalousie pathologique se distingue de la jalousie classique par son intensité et l’incapacité de la personne à rebâtir une forme de sécurité fondamentale grâce à des ajustements.
Comme souvent, il faut revenir à la source, dans notre enfance, pour se poser la question de l’accueil de nos besoins relationnels et des émotions parfois brutales ressenties dans l’instauration du lien. Il semblerait que des éléments cruciaux aient manqué lors des expériences de séparation de l’époque.

Le jaloux veut Tout pour n’être exclu de rien

Inceste et Jalousie, Denis Vasse
jalousie séparation

Ce Tout reste dans son imaginaire une position investie et idéalisée. Elle sert de défense au manque et au désir d’être unique. Être tout pour l’autre, faire un tout avec lui, être « L’Uni-Vers-l’Autre » (LACHAUD) être le seul pourvoyeur d’attention, se laisser croire au « sans toi je ne suis rien, et au sans moi… », que l’autre ne devienne pas un sujet désirant, et si de l’altérité est concédée, ce ne sera que sous contrôle.

Telles sont les représentations d’une position jalouse, pas si exceptionnelles que cela, quand on regarde de plus prés la multiplicité des douleurs relationnelles, surtout à travers les Jeux qu’elles vont engendrer. Par exemple, la reconnaissance et la place acquise au sein d’un groupe, étant mises à mal par l’arrivée d’un intrus, remettent à l’ordre du jour le fait de devoir partager et peuvent engendrer des jeux de « Battez-Vous », dont la dynamique inconsciente vise à garder du contrôle sur l’autre.

Pour le jaloux, entre le Tout et le Rien, il n’y a qu’un pas. Il se trouve à la merci d’une chute vertigineuse dans un Rien dénarcissisé, vidé de sa substance, sorte de désagrégation du Moi. Si l’autre désire en dehors de lui, c’est de son insuffisance dont il est question, mettant au grand jour sa défaillance narcissique.

Anne Noé, La jalousie

Des exercices pour maîtriser sa jalousie

Vous pouvez commencer par relire cet article sur le lâcher prise pour apprendre à pratiquer la cohérence cardiaque et diminuer votre geyser d’émotion ou celui-ci pour apprendre à bien communiquer pendant une dispute. Les exercices évoqués vous serviront lors des prochaines crises.

Lors d’une crise de jalousie, on a tendance à diaboliser l’autre, car notre inconscient les voit comme des rivales « trop belles/intelligentes/riches » et donc menaçantes. Faites l’effort conscient de vous souvenir que ces personnes sont, elles aussi, pleines de failles et que leur existence n’a pas pour but de vous rabaisser.

Rappelez-vous que vous êtes unique, alors demandez à votre entourage quelles qualités morales et physiques ils voient en vous. Prenez soin de le marquer quelque part afin de le relire au prochain coup de mou !

Pour terminer, les ressassements douloureux de la jalousie procure un sentiment d’exister, il est alors peut-être temps de remettre du sens dans votre vie ?

You may also like

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus